En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Blog - Lettre du réseau CACE


 8 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!

Lettre N° 132  
logo.png

                          LETTRE DU RESEAU n° 132

Coordination nationale des Associations de Consommateurs d’Eau – www.cace.fr

     

22ème AQUAREVOLTE

15 juin 2019

Samedi 15 juin 2019
Maison du Cosmos, Le Bos - Champoly (42)


Une quarantaine de personnes se sont réunies dans la Loire ce samedi 15 juin pour participer à l'Aquarévolte ; une journée thématique autour de l'eau mise en place chaque année par la CACE (Coordination des Associations de Consommateurs d'Eau). L'association organisatrice pour cette édition, Eau et Services Publics, est née dans les années 1990 suite au combat mené contre la délégation de l'eau au privé à St-Etienne. L'association, vieillissante, a initié un changement de direction il y a deux ans avec l'objectif de relancer une dynamique pour défendre ce bien commun qu'est l'eau dans la Métropole Stéphanoise. C'est donc une équipe renouvelée et relativement jeune qui s'est portée volontaire pour accueillir ce week-end militants initiés et néophytes autour d'un programme varié et de questions d'actualité pour aborder plus concrètement les enjeux liés à l'eau dans nos villes et nos campagnes.


*********


Le matin, les échanges se sont déroulés autour des interventions de Jean-Marie DAVID, conseiller municipal à Tournon sur Rhône, et Christophe FAVERJON, maire d'Unieux, qui ont présenté la mise en place de la régie publique de l'eau dans leur commune, son organisation et ses bienfaits. Le seul terme financier de "bénéfice" ne suffirait pas à expliquer tout l'intérêt de la régie municipale : meilleure qualité de l'eau, rapidité des interventions sur fuites, personnel à compétences techniques élevées et investissements régulier pour l'entretien et l'amélioration du réseau se conjuguent tout en garantissant aux consommateurs le prix de l'eau le plus juste. Le débat s'est progressivement orienté sur l'avenir de l'eau et les perspectives de régies publiques dans nos métropoles, en particulier à St-Etienne où le contrat favorisant la Stéphanoise des Eaux depuis 1992 arrivera enfin à échéance en 2022.

*********


 

…/…

…/…


Un repas paysan a permis à toutes et à tous de se restaurer ensuite autour de produits locaux de qualité ; fruits et jus de fruits du GAEC TAMBUZZO, œufs et légumes de la FERME VIALLETON, fromages de la LOGE DE PRINTEMPS et charcuterie du GAEC DE LA SAUVETÉ.
 

*********
Les discussions ont repris en début d'après-midi avec les interventions de Georges Bourgier et Maurice Declerck, militants de l'association Vayrana, qui nous ont exposé la difficile lutte qu'ils mènent dans leur communauté de communes, près de Pélussin, où une délégation du service public de l'eau est en train de s'imposer grâce à des chiffres et arguments fallacieux. Si démonter les discours mensongers est ardu car l'étude des rapports est technique et pointilleuse, les intervenants ont aussi montré que cette partie nécessaire doit aussi s'appuyer sur une mobilisation citoyenne. Les combats des militants aiguisés doivent être connus et soutenus par une large part de la population pour aboutir. Les questions qui se posent désormais aux défenseurs de la régie publique concernent donc aussi la manière de rendre nos combats accessibles à tous, de les populariser pour qu'il ne s'agisse plus d'un enjeu de duel entre technocrates, politiciens e militants initiés.

 

*********


Enfin, la journée s'est terminée autour de la présentation de Nicolas CLAIR et Thierry PALLANCHE, deux paysans membres de la Confédération Paysanne venus discuter de la préservation et de l'utilisation de l'eau dans l'agriculture. Après avoir témoigné sur leurs propres situations, expliqué les ravages de l'agriculture conventionnelle et les difficultés que le réchauffement climatique amène désormais à tous (sécheresse, grêle...), les intervenants ont évoqué les solutions de l'agriculture paysanne. A l'image du reste de la journée, ce dernier débat a été riche en questions-réponses avec la salle, preuve que la défense de l'eau comme bien commun n'est pas un sujet d'initiés mais bien l'affaire de tous !
 


Hélène Vialleton
Eau et Services Publics St-Etienne

________________________________

 

Prochaine réunion au château de Ternay en septembre

logo.png

                          LETTRE DU RESEAU n° 132

Coordination nationale des Associations de Consommateurs d’Eau – www.cace.fr

     

22ème AQUAREVOLTE

15 juin 2019

Samedi 15 juin 2019
Maison du Cosmos, Le Bos - Champoly (42)


Une quarantaine de personnes se sont réunies dans la Loire ce samedi 15 juin pour participer à l'Aquarévolte ; une journée thématique autour de l'eau mise en place chaque année par la CACE (Coordination des Associations de Consommateurs d'Eau). L'association organisatrice pour cette édition, Eau et Services Publics, est née dans les années 1990 suite au combat mené contre la délégation de l'eau au privé à St-Etienne. L'association, vieillissante, a initié un changement de direction il y a deux ans avec l'objectif de relancer une dynamique pour défendre ce bien commun qu'est l'eau dans la Métropole Stéphanoise. C'est donc une équipe renouvelée et relativement jeune qui s'est portée volontaire pour accueillir ce week-end militants initiés et néophytes autour d'un programme varié et de questions d'actualité pour aborder plus concrètement les enjeux liés à l'eau dans nos villes et nos campagnes.


*********


Le matin, les échanges se sont déroulés autour des interventions de Jean-Marie DAVID, conseiller municipal à Tournon sur Rhône, et Christophe FAVERJON, maire d'Unieux, qui ont présenté la mise en place de la régie publique de l'eau dans leur commune, son organisation et ses bienfaits. Le seul terme financier de "bénéfice" ne suffirait pas à expliquer tout l'intérêt de la régie municipale : meilleure qualité de l'eau, rapidité des interventions sur fuites, personnel à compétences techniques élevées et investissements régulier pour l'entretien et l'amélioration du réseau se conjuguent tout en garantissant aux consommateurs le prix de l'eau le plus juste. Le débat s'est progressivement orienté sur l'avenir de l'eau et les perspectives de régies publiques dans nos métropoles, en particulier à St-Etienne où le contrat favorisant la Stéphanoise des Eaux depuis 1992 arrivera enfin à échéance en 2022.

*********


 

…/…

…/…


Un repas paysan a permis à toutes et à tous de se restaurer ensuite autour de produits locaux de qualité ; fruits et jus de fruits du GAEC TAMBUZZO, œufs et légumes de la FERME VIALLETON, fromages de la LOGE DE PRINTEMPS et charcuterie du GAEC DE LA SAUVETÉ.
 

*********
Les discussions ont repris en début d'après-midi avec les interventions de Georges Bourgier et Maurice Declerck, militants de l'association Vayrana, qui nous ont exposé la difficile lutte qu'ils mènent dans leur communauté de communes, près de Pélussin, où une délégation du service public de l'eau est en train de s'imposer grâce à des chiffres et arguments fallacieux. Si démonter les discours mensongers est ardu car l'étude des rapports est technique et pointilleuse, les intervenants ont aussi montré que cette partie nécessaire doit aussi s'appuyer sur une mobilisation citoyenne. Les combats des militants aiguisés doivent être connus et soutenus par une large part de la population pour aboutir. Les questions qui se posent désormais aux défenseurs de la régie publique concernent donc aussi la manière de rendre nos combats accessibles à tous, de les populariser pour qu'il ne s'agisse plus d'un enjeu de duel entre technocrates, politiciens e militants initiés.

 

*********


Enfin, la journée s'est terminée autour de la présentation de Nicolas CLAIR et Thierry PALLANCHE, deux paysans membres de la Confédération Paysanne venus discuter de la préservation et de l'utilisation de l'eau dans l'agriculture. Après avoir témoigné sur leurs propres situations, expliqué les ravages de l'agriculture conventionnelle et les difficultés que le réchauffement climatique amène désormais à tous (sécheresse, grêle...), les intervenants ont évoqué les solutions de l'agriculture paysanne. A l'image du reste de la journée, ce dernier débat a été riche en questions-réponses avec la salle, preuve que la défense de l'eau comme bien commun n'est pas un sujet d'initiés mais bien l'affaire de tous !
 


Hélène Vialleton
Eau et Services Publics St-Etienne

________________________________

 

Prochaine réunion au château de Ternay en septembre

Fermer

Publié le 09/04/2020 13:26   | |